Vivre avec son bébé RGO

 C'est avoir la possibilité de...

- faire diagnostiquer le RGO puis le type de RGO pour mettre  en place un traitement adapté

- trouver un réseau de médecins et de professionnels sensibilisés au RGO et pour vous entourer et vous aider à retrouver le cours d'une vie normale : une pédiatre, une monitrice de portage, un ostéopathe, une orthophoniste...

C'est accepter....

- que son enfant ait un RGO et qu'il soit malade, ça n'est pas facile mais accepter est la voie de la guérison (vous accepterez mieux les traitements, les examens... et cela ne pourra qu'aller dans le bon sens), 

- que le RGO ne soit pas une fatalité : il évolue en grandissant, s'atténue ou passe chez la plupart des enfants, 

- la possibilité que le matériel de puériculture choisi au départ ne soit pas adapté à vôtre enfant et qu'il faille changer,

- les traitements : les IPP sont maintenant prescrits maintenant sur une courte période. Même si ça n'est jamais agréable de donner des médicaments tous les jours à votre petit bébé ou à un enfant plus grand, mieux vaut suivre le traitement pour optimiser la guérison ou confirmer le diagnostique.  Vous avancerez plus vite.

C'est s'entourer...

- de personnes bienveillantes qui accepteront de noter les symptômes pour vous

- de garder votre bébé chez vous 1heure pour que vous puissiez respirer

- des personnes qui sauront être de bon conseil et surtout pas culpabilisante (tu le portes trop, il fait des colères...), vous n'en n'avez pas besoin

C'est profiter...

- si votre bébé hurle moins dehors, sortez au resto pour voir vos ami(e)s

- si votre enfant pleure moins chez vous, alors soyez honnêtes avec vos ami(e)s et dites leur que votre enfant est malade et qu'il est mieux chez lui.... et que par conséquent vous serez plus à l'aise

- si au contraire votre enfant est mieux quand vous sortez alors de même, proposez d'emmener quelque chose et d'aller chez vos ami(e)s 

Ces informations sont issues de mes tests personnels de ma seule initiative. Les informations en tant que telles ne sont certes pas protégées mais je demande par honnêteté que si elles sont reprises de citer la source, à savoir le site.  Les photos ne sont pas libres de droit et ne peuvent pas être  utilisées SANS MON AUTORISATION.

Les informations contenues ici ne peuvent être reprises   sans que mon site ne soit cité.